Après que Rowena Kincaid, qui a un cancer du sein en phase terminale au stade quatre, a partagé une photo de son mamelon sur Facebook pour informer les autres que sa grosseur n’est pas le seul symptôme de la maladie, son image de précaution a été supprimée par le site..

Rowena, 40 ans, qui a réalisé un documentaire de la BBC, Avant que je frappe le seau, gère également une page Facebook du même nom, où elle a publié une photo montrant une éruption cutanée sur sa poitrine pour avertir les autres qui peuvent ne pas savoir que cela peut aussi être un indicateur de cancer.

En l’espace d’une journée, Facebook avait supprimé la photo, car elle n’était pas conforme à la politique anti-nudité du site..

“Je ne voulais offenser personne. Cela ressemble à quelque chose d’un journal médical”, a déclaré Rowena. L’indépendant.

Après que Facebook ait publié son premier message, elle a mis à jour la photo, en ajoutant cette fois un visage souriant à l’image légèrement plus SFW..

“Ce que vous regardez est une éruption cutanée sur la poitrine, autour d’un mamelon imaginaire”, at-elle expliqué. “Dans mon cas, il s’agit bien d’un cancer. Dans cet exemple, il est également assez grave. Le cancer du sein peut se présenter de cette manière, pas nécessairement autour du mamelon, mais n’importe où dans la région de la poitrine ou du sein. Cela peut également commencer modestement et ressembler à rien, mais toute éruption cutanée sur la poitrine ou la poitrine qui ne disparaît pas ou qui semble se développer devrait faire l’objet d’une enquête. “

“Afficher cette photo a été la chose la plus courageuse que j’ai faite”, a-t-elle confié à The Independent. “C’est tellement personnel; j’étais pétrifié”, at-elle ajouté, mais elle l’a fait en sachant que “cela pourrait effectivement sauver des vies”.

En fin de compte, Facebook lui a permis de remonter la photo, citant qu’ils avaient commis une erreur..

Rowena, qui n’a eu que six mois pour vivre en 2013, dit qu’elle a épuisé toutes ses options de traitement. Maintenant, avec le temps qui lui reste, elle espère utiliser son histoire pour aider les autres.

[H / T l’indépendant